Physiothérapie

Techniques manuelles

Définition.

Les techniques manuelles tel que le reboutement font appel à un savoir-faire ancestral et traditionnel utilisé de tout temps et dans le monde entier. En effet, nous en trouvons des traces en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique.

 

Les pratiques manuelles que j’utilise, ont été influencées par l’approche holistique, permettant de prendre en compte l’influence de l’esprit sur le corps. Par un travail plus global, il est ainsi possible d’allier la compréhension de la circulation des énergies et le fonctionnement de nos états intérieurs (dimension physio-énergétique). L’usage des techniques manuelles revêt donc un caractère psycho-corporel, car le corps est envisagé dans son ensemble.

 

Les méthodes que j’utilise sont adaptées à chaque cas. Elles n’ont pas pour but de faire craquer.

Aucune manipulation brutale n’est effectuée durant la séance. Il peut, cependant, il y avoir des aspects douloureux durant la pratique lorsqu’il s’agit de défaire une zone bloquée ou relâcher une tension.

Techniques et méthodes.
  • Le Reboutement est une pratique empirique qui permet de redonner de l’amplitude et de la souplesse à une zone du corps en tension (articulation, muscles, nerfs…). Son action s’effectue principalement sur tout ce qui se rapporte à la physiologie du mouvement (les os, les fascias, les vaisseaux, les nerfs et les organes).

  • La digipression qui consiste à effectuer des pressions sur des points énergétiques correspondant aux méridiens (canaux énergétiques) qui parcours l’ensemble du corps. Mais aussi sur des points physiologiques et tendino-musculaires telles que : les points gachettes (tigger) ou les points de Knap.

  • Les ventouses sont utilisées dans différentes traditions depuis plus de 5000 ans. C’est une méthode efficace, sans risque et indolore. Dans ma pratique, je n’utilise que les ventouses sèches. La pose s’effectue principalement sur des zones problématiques, des points énergétiques (méridiens et points d’acupuncture) et  des zones réflexes. Leurs actions se portent au niveau viscéral, mécanique, circulatoire, respiratoire, allergique et antalgique.

Champ d'application.
  • Problèmes osseux et articulaires :

    • Rhumatisme.

    • Arthrose et arthrite.

    • Articulation douloureuse.

    • Bassin déséquilibré et tension au niveau des hanches.

    • Douleurs cervicales.

    • Dorsalgie et dos bloqué.

    • Douleurs intercostales et lombaires (lombalgie, lumbago).

    • Perte de mobilité articulaire.

 

  • Problèmes musculaires (muscles, tendons, ligaments) et névralgiques :

    • Douleurs musculaires et contractures diverses.

    • Canal carpien.

    • Entorse interne et externe (cheville, genou, poignet).

    • Epine calcanéenne et tensions de la voute plantaire.

    • Sciatique et cruralgie.

    • Torticolis et raideur de la nuque et du cou.

    • Tensions aux épaules, omoplates et poitrine.

    • Tendinite (épaule, talon d’Achille, coude).

    • Douleurs du genou.

    • Contracture du dos.

    • Raideurs et tensions musculaires.

    • Bosse de bison.

 

  • Problèmes digestifs :

    • Constipation.

    • Douleurs abdominales.

    • Troubles hépatiques.

 

  • États émotionnels :

    • Anxiété.

    • Plexus solaire noué.

    • Diaphragme bloqué.

 

  • En soutien et en accompagnement :

    • Pour le maintien de la motricité.

    • Pour une préparation musculaire avant une compétition sportive.

    • Pour une récupération après un effort (relâcher les tensions, …).

    • Entretenir la musculature et un bon état du corps.

 

  • Autres problématiques :

    • Céphalée et migraine.

    • Circulation du sang.

 

Les pratiques manuelles ne remplacent pas un traitement médical, de kinésithérapie ou d’ostéopathie. Il s’agit de pratiques complémentaires et non de substitution.

Contre-indications.

Pour certaines pratiques manuelles, il est nécessaire d’avoir eu une visite médicale pour un diagnostic et/ou des radiographies. Afin d'ajuster la technique aux besoins du consultant, il est nécessaire d'être attentif à différents points :

 

  • Est ce que la technique est adaptée ? Suis-je capable ? Est-ce que la personne est d’accord ?

  • La présence de hernies discales, lombaires et/ou cervicales.

  • Un traumatisme du rachis (fractures, …).

  • Une ostéoporose avancée.

  • Un cancer et/ou une présence de métastase.

  • Phlébite et troubles circulatoires importants.

  • Syndrome inflammatoire aigües.

  • Fièvre.

  • Prothèse.

  • ...

Coordonnées

Jordan THOMAS

47, route de Beaune

21 190 Corpeau

Téléphone : 06 83 25 95 92

S'informer

© 2018-2020 Jordan THOMAS

Tous droits réservés