• Jordan

Les barreurs de feu

Dernière mise à jour : 7 juil.



Le barreur de feu fait partie de la grande famille des guérisseurs (tradithérapeutes ou tradiguérisseurs). il occupe une place légèrement en marge. Pourquoi cela ? Tout simplement à cause de la fonction de son don. Contrairement à ses confrères et consœurs son « don » s’exerce gratuitement, par conséquent il n’est pas un métier dans le sens où on l’entend habituellement. Il ne sera donc pas amené à embrasser la profession de guérisseur.


QU'EST-CE QU'UN BARREUR DE FEU ?


Selon les régions, plusieurs noms lui sont attribués :

  • souffleur de feu,

  • toucheur de feu,

  • coupeur de feu,

  • charmeur de feu,

  • leveur de feu,

  • ou panseur de feu.

Souvent associé aux panseurs de secrets ou leveurs de maux, le barreur se caractérise par sa fonction très spécifique, celle de barrer le feu (inflammations ou brûlures).

Pour la croyance populaire et les coutumes de campagne, le barreur est un homme ou une femme (barreuse ou coupeuse) ayant la faculté de soulager ou guérir les brûlures. Selon leur profil, ils auront des moyens différents pour mettre leur don en application. Car en effet il n’existe pas un seul profil de barreur de feu, mais deux bien distincts :

  • les barreurs/barreuses de naissance bénéficiant d’une prédisposition de par leur date de naissance.

  • les barreurs/barreuses initié(e)s par héritage ou filiation, qui utiliseront le plus souvent un « secret » que l’on nomme communément « la prière du feu ».

 

LES BARREURS DE NAISSANCE.


Il s’agit de celles et ceux qui bénéficient d’une prédisposition grâce à leur date de naissance. Celle-ci leur confère la facilité de barrer le feu sans avoir recours à un secret (prières, rituels…).


Voici quelques-unes des dates concernées dans le calendrier des dons et prédispositions :

  • 23 février, Saint Lazare.

  • 27 mars, Saint Habib.

  • 18 Avril, Saint Parfait.

  • 29 juin, Saint Pierre.

  • 11 juillet, Saint Benoit.

  • 23 Juillet, Sainte Brigitte.

  • 10 Aout Saint Laurent.

  • 15 Août, Sainte Marie.

  • 20 septembre, Saint Eustache.

 

LES BARREURS INITIÉS.


Il s’agit des barreurs ayant reçu le secret :

  • par héritage spirituel (par une personne détentrice du secret)

  • ou par filiation (transmission de génération en génération).

La transmission est souvent codée de plusieurs rites ou règles selon les régions, les personnes et les croyances. La prière du feu varie très souvent d’une région de France à l’autre.


Cependant il est important de ne pas oublier les « traditions » associées aux secrets, aux valeurs et aux transmissions qui les entourent. La prière du feu ainsi que les autres prières utilisées par les guérisseurs (pour le sang, les verrues, les dartres, les coliques…) appartiennent à chacun, il n’est donc pas nécessaire d’être chrétien pour l’utiliser et en voir les résultats.


Voici quelques-unes des règles de transmission :


Transmettre la prière :

  • de plus vieux à plus jeune.

  • à des personnes de même sexe (de mère en fille, de père en fils…).

Transmettre à une date particulière faisant partie du calendrier des guérisseurs :

  • Noël (pour toutes les prières).

  • 15 août (brûlure, insolation, soleil, coups, feu).

  • Vendredi saint (coup, hématomes, entorses, sang, piqûres…).

Aujourd’hui, ces règles de transmission sont de moins en moins suivies, de par la disponibilité des secrets de guérisseurs par les livres et internet. Je ne pense pas que cela enlève l’action du secret et puisse nuire au travail de barreur.

 

POURQUOI PARLER DE « SECRET » ?


Même si cette notion de « secret » en fait réagir plus d’un, sachez qu’il n’y a aucun mystère ou ésotérisme derrière ce mot. Chez les guérisseurs le terme de « secret » décrit le protocole employé pour agir sur un trouble spécifique (par exemple : les brûlures), il se compose :

  • d’une formulation de conjuration ou prière relative à l’affection concernée (verrue, brûlure, dartre, eczéma, entorse, …).

  • d’une modalité de mise en pratique (signe de croix, souffler, réciter un certain nombre de fois, ...).

« Le secret est comme un maillet qui frappe la cloche de l’extérieur, il libère les douleurs et les émotions négatives ; permet d’harmoniser les centres d’énergie et les plans subtils ; restaure les cellules faibles ou désorganisées. Tandis que la prière qui accompagne le secret est la tour de contrôle qui indique le cap à suivre. » Origines et pratiques des anciens tradithérapeutes, Martine DICK, Ed Dauphin, p 82

Le secret reçu par le barreur de feu se compose bien souvent d’une prière + une gestuelle qui peuvent être effectuées en direct sur la personne ou à distance (sans photo).

 

LE « DON » DE BARRER LE FEU.


Il me parait important de signaler un point essentiel, le don de barrer ou charmer le feu n’est pas un don au sens vulgaire du terme mais une prière dédiée à une action précise. Par conséquent, être barreur ou barreuse de feu ne doit pas conduire à se sentir au-dessus des autres ou pire encore penser être un élu. Car comme nous le verrons dans la suite de cet article, barrer le feu peut s’effectuer sans prière (sans don) et sans être barreur de feu. Par conséquent le don n’est pas une faculté personnelle, spirituelle ou surnaturelle accordée à certains individus.


Une règle est cependant à respecter dans le cadre des barreurs et barreuses de feu. Ce don ayant été donné gratuitement, c’est donc gratuitement qu’il doit être exercé. Cela veut dire que tout barreur / barreuse de feu qui se respecte ne se fait pas rémunérer pour son intervention. Il offre de son temps pour aider la souffrance de celui qui le lui demande. Nous pouvons voir dans cet acte une vertu de charité que l’on pourrait aujourd’hui nommer « bénévolat ».


Le seul cas de rémunération pouvant être envisager concerne les guérisseurs (tradipraticiens ou tradithérapeutes) qui utilisent les secrets en complément de leur séance. Par exemple, pour une tendinite le guérisseur pourra utiliser le magnétisme, le reboutement, les visualisations et la prière du feu.


Si vous rencontrez un barreur ou une barreuse qui vous propose de vous soulager de vos brûlures et de votre argent, fuyez sans hésiter, c’est un charlatan. Il m’a toujours paru déplacé de faire payer une prestation qui demande 2 min pour être effectuée.

 

CHAMP D'INTERVENTION DU BARREUR DE FEU.


En tant que spécialiste du feu, le barreur interviendra principalement sur les brûlures causées par :

  • l’eau bouillante,

  • l’huile,

  • coup de soleil,

  • le feu

  • piqûre de méduse.

  • produit chimique.

Plus la brûlure est récente, plus l’intervention est rapide et efficace.


Au-delà de l’action sur les brûlures, le barreur agit sur tout ce qui est chaud, rouge, gonflé et inflammatoire. Sa pratique pourra alors être utilisée pour panser :

  • Les brûlures cutanées (comme expliqué plus haut)

  • Les brûlures liées aux traitements de radiothérapie et/ou chimiothérapie, qu’elles soient au niveau de la peau ou des organes internes (intestins, vessie…).

  • Le zona.

  • Les brûlures d’estomac (gastrite…) ; des intestins (colite, gastro-entérite…) ; …

  • Les infections (urinaires…).

  • Les inflammations (pathologie finissant le plus souvent par « ite ») : arthrite, tendinite, otite, sinusite, conjonctivite…

  • La fièvre (lorsque celle-ci est trop élevée).

  • Les émotions associées à l’élément feu (colère, nervosité, …).

  • Les tempéraments de type feu (colérique, bilieux).

  • Les excès d’énergie, un trop plein.

  • L’élément feu du corps (selon les concepts occidentaux).

  • Le chakra du feu (plexus solaire, Muladhara).

  • ...

Dans le folklore populaire il est même courant de lire que le barreur de feu peut intervenir sur les incendies grâce à son secret, réalité ou fiction ?

 

QUELS SONT LES EFFETS ET BÉNÉFICES AU NIVEAU DES BRULURES ?


  • Diminution de la douleur.

  • Apaisement de l’inflammation et soulagement de la zone des brûlures.

  • Cicatrisation accélérée des lésions présentes.

  • Minimisation des séquelles (sclérose, brides rétractiles…) afin que la peau ne conserve pas de marque.

  • Pas de formation de cloques.

Rappel important : l’intervention d’un barreur de feu ne remplace pas les soins de premier secours et l’intervention médicale.

 

LA PRIÈRE DU FEU, SECRET DES BARREURS.


La prière du feu sera composée d’une formulation et d’une gestuelle relativement variable selon les régions. Il en existe donc une grande variété, qui vont se différencier par leur construction, permettant de les classer par catégorie :


  • Celles faisant appel à un personnage de la mythologique Chrétienne : prophète, ange, apôtre, saint(e), … :

Ô Grand Saint Laurent,

Sur un braiser ardent

Tournant et retournant

Vous n’étiez pas souffrant :

Faites-moi la grâce

Que cette ardeur se passe

Au nom du père, du fils et du Saint Esprit

Ainsi soit-il.


  • Celles où intervient un récit ou un dialogue : Dieu et l’homme, Jésus est un(e) Saint(e), :

Jésus dit à Simon :

- Simon Jésus est un enfant qui se brûle au nom de Jésus.


Au nom de Jésus tout mal sera guérit.


  • Celles ne parlant ni de Saint(e), ni de feu et encore moins de brûlures :

Un clou porte un fer

Un fer un cheval

Un homme un château

Un château un pays.


  • Et enfin, celles appartenant à d’autres pays, cultures ou traditions :


Je suis l’âme de Rê, qui est sorti de Noun,

Je suis Hou, le maître de lumière,

Je suis le Noun, celui qui crée les ténèbres,

Je suis l’âme qui a créé le Noun,

Je suis l’Eternel, celui qui est.

 

« magnétiseur, énergéticien, praticien Reiki, … » SONT-ILS DES BARREURS DE FEU ?


Non. Les magnétiseurs, bio-énergéticiens, praticiens en Reiki et autres possèdent pour la plupart des méthodes pour agir sur les brûlures, mais cela ne fait pas d’eux des barreurs de feu.


Il parait inconcevable de définir de tels praticiens comme tel, car le terme « barreurs/barreuses de feu » correspond à une tradition bien précise, avec ses codes, ses croyances et ses moyens d’actions.


Vouloir faire des mélanges de pratiques ou de traditions n’est pas toujours judicieux voir pertinent.

 

EST-IL POSSIBLE DE BARRER LE FEU SANS PRIÈRE OU RITUEL ?


Oui. Comme nous l’avons vu précédemment dans la partie « barreur de naissance » il est tout à fait possible de barrer le feu sans avoir recours à un secret.


Si l’on sort du monde des guérisseurs et des barreurs de feu, il est important de rappeler que les magnétiseurs, bio-énergéticiens, praticiens en Reiki et autres possèdent pour la plupart des méthodes pour agir sur les brûlures, sans prière.


Il m’a fallu du temps pour comprendre cela et me rendre compte que dans le magnétisme, il existe des méthodes tout aussi efficaces que celles utilisées par les barreurs/barreuses de feu. Par exemple, d’effectuer une extraction du feu par des passes magnétiques puis de couper/barrer la zone concernée pour circonscrire la douleur.


Chez les praticiens de Reiki il leur suffit de poser les mains sur la région affectée telle qu’indiquée dans le livret Reiki de Usui, (Usui Reiki Hikkei) section 8 maladies chirurgicales et dermatologiques p35.


Il est donc inutile pour de tels praticiens d’avoir recours à la prière du feu pour agir sur les brûlures. Ils possèdent déjà tout ce qu’il faut.


Encore une fois, évitons les mélanges ou l’ajout de techniques qui n’ont, après réflexion, que peu d’intérêt.

698 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout