Les fondements de ma pratique.

Sur quoi elle repose ?

Pour qu’une pratique thérapeutique puisse être professionnelle, cohérente dans la théorie et les mises en application, il est important qu’elle puisse reposer sur des bases saines et solides. C’est pour cette raison que je souhaite vous présenter les fondements qui composent l’ensemble de ma pratique, sous un angle démystifié afin d’éviter les croyances et superstitions qui peuvent être un frein dans une démarche spirituelle et énergétique.

 

Avant de vous présenter ce sur quoi repose ma pratique, je me dois de faire quelques précisions au sujet du vocabulaire habituellement rencontré lorsqu’il s’agit d’un accompagnement thérapeutique, énergétique et/ou spirituel. En ne faisant pas attention au propos utilisé, il peut se produire une confusion voire une incompréhension pouvant conduire à des abus ou des dérives.

Vocabulaire utilisé
 
  • Soins / Soigner. Il ne s’agit pas de soigner médicalement, chimiquement ou psychologiquement, mais de prendre « soin » de l’autre dans une démarche de soutien, de conseil et d’accompagnement.

 

  • Patient. Terme principalement utilisé dans le domaine médical, paramédical et psychothérapeutique. Afin d’éviter tout quiproquo, il est d’usage d’employer dans le domaine de l’énergétique et du bien-être les termes de : consultant, receveur, bénéficiaire, client ou encore « actient » dans le sens d’être acteur et responsable de sa santé.

 

  • Traitement. Ensemble de mesures appliquées visant à guérir, soulager des symptômes ou encore de prévenir l’apparition de pathologie. C’est aussi un synonyme utilisé pour parler de médicament ou de prescription médicale. Dans l’approche holistique de la thérapie, il ne peut y avoir d’action ou de « traitement » spécifique car la personne est perçue dans sa globalité.

 

  • Guérison / Guérir. C’est à ce niveau que peut se produire la substitution avec le corps médical ou psychothérapeutique. Il ne s’agit donc pas de parler de « guérison » au sens physique, organique ou médical mais bien dans l’idée de « stimuler les processus innés ou internes d’auto-guérison de l’être humain ». Ceci permettant de retrouver un sentiment de mieux-être et d’harmonie au niveau du corps et de l’esprit. Cela rejoint les paroles de Thierry JANSSEN : « il y a autant de formes de guérisons que de dimensions qui composent la nature humaine ». (les enquêtes extraordinaires : guérisseurs, magnétiseurs, rebouteux quand la médecine fait appel à eux, Stephan Allix).

 

  • Diagnostic. Dans le domaine de l’énergétique, il peut être tentant de parler de « diagnostic énergétique », ce qui peut fortement amener une confusion en faisant sous-entendre que le diagnostic dont il est question porte sur le caractère physique, organique et donc médical. Il est plus courant de parler de « perception de l’état énergétique », qui favorisera les informations sur la qualité des énergies de la personne. Celles-ci pourra prendre une forme spécifique et être associée à différents systèmes de correspondances et/ou de croyances.

 

  • Ce qu’il faut surtout retenir c’est qu’un praticien dans le domaine de l’énergétique n’est pas un professionnel de santé (médecin, infirmier, kinésithérapeute, psychothérapeute…).

Thérapie traditionnelle.
 

Selon l'OMS.

Dans la publication de "Principes méthodologiques généraux pour la recherche et l’évaluation relatives à la médecine traditionnelle",  parue en 2000 à Genève nous pouvons lire en page 9 :

 

"Les thérapies traditionnelles sont des thérapies qui utilisent diverses techniques ne faisant pas appel à des médicaments. Elles comprennent entre autres l’acupuncture et les techniques connexes, la chiropraxie, l’ostéopathie, les thérapies manuelles, le qigong, le tai-chi, le yoga, la naturopathie, le thermalisme, et d’autres thérapiesphysiques, mentales, spirituelles et des thérapies impliquant l’esprit et le corps".

Informations complémentaires et approfondissement.

Les thérapies traditionnelles (tradithérapies) reposent principalement sur des enseignements ancestraux conduisant à une compréhension globale de l’Homme et de son rapport avec l’univers. Elles ont pour but d’amener un lâcher prise nécessaire pour exprimer et valoriser la dimension « saine » de l’existence. C’est une étape de transformation, d’œuvre alchimique amenant à la connaissance de sa nature fondamentale pour se libérer des conditionnements conflictuels à l’origine des souffrances.   

 

Dans la plupart des enseignements traditionnels des métaphores sont couramment utilisées pour accéder au sens profond qu’ils proposent. Cette accessibilité n’est possible que pour le pratiquant ayant effectué un travail sur lui au travers des différentes couches de sa personnalité (qui je suis, comment je fonctionne, quelles sont mes besoins fondamentaux, où se situe mes distorsions et comment elles s’expriment, …). 

 

L’usage des formes et des symboles est aussi employé pour préserver et protéger la profondeur des enseignements (à condition de ne pas les prendre au premier degré), afin de ne permettre leurs révélations qu'à celui qui a transcendé la quête du superficiel (égo, désir, attachement, …), pour vivre la communion et l’expression de son être (voie de la profondeur).

 

En occultant l’aspect « ésotérique » (en tant que science du sacré) proposé par les thérapies traditionnelles, c’est tout un pilier qui devient manquant, au point de conduire à un éparpillement se manifestant par des superstitions, croyances, dérives sectaires, dogmatismes, idolâtrie des formes extérieures, mouvement contre-initiatiques, …

Précisions complémentaires sur la Thérapie Energétique Traditionelle proposée.

  • Il s’agit d’une discipline non-médicale, de ce fait, elle ne peut être assimilée à une médecine douce, alternative ou non conventionnelle. Par conséquent, elle ne peut pas prétendre à établir un diagnostic, une prescription de médicaments ou de conseiller et/ou interrompre un traitement médical en cours. Elle ne se substitue pas à une pratique médicale, paramédicale ou psychothérapeutique.

 

  • Elle est complémentaire à toutes autres thérapies médicales, paramédicales, psychothérapeutiques, douces ou naturelles.

  • Elle s'adresse à tous, sans distinction de cultures, traditions ou religions. C'est une thérapie laïque.

 

  • C'est une méthode énergétique globale prenant ses origines en Orient afin de mieux comprendre le fonctionnement et la gestion des énergies internes.

 

  • Il s’agit d’une approche permettant de mieux comprendre la dualité et les différents états associés en envisageant une voie non-duelle au travers d’une alchimie interne. Cette voie passe par une conscience spirituelle permettant d’accéder à l’éveil intérieur (libération des souffrances et absence de mal-être) conduisant à « la grande paix du cœur qui transcende la dualité » (Ashin Ritsumei).

Les fondements
 

Sur quoi repose ma pratique ?

  • Une approche traditionnelle, qui repose sur des enseignements et connaissances ayant été vérifiés par l'expérience. Par conséquent, elle ne favorise nullement le maintien de croyances limitantes ou de superstitions et encore moins sur les mouvements pseudo-spiritualistes ou new-âge.

  • Un cadre de référence qui s'inspire de la tradition Japonaise faisant appel au courant Bouddhiste, Taoïste et Hindouiste. Leurs approches envisagent la santé d'un point de vue global (holistique).

    • pédagogie du fonctionnement de l'esprit humain, l'alchimie interne, les 5 éléments, les 3 poisons, les causes de la souffrances et du mal-être...

  • Une dimension énergétique, qui permet de prendre conscience de la circulation de l’énergie au sein des êtres vivants. Son importance est capitale car elle est garante d'une harmonie entre l'Homme et ce qui le compose (microcosme) et l'Homme et son environnement (macrocosme). L'usage de pratiques Orientales et contemporaines pour préserver et entretenir sa santé est alors nécessaire.

    • reiki traditionnel japonais, techniques manuelles, postures de mains sur le corps, pratiques énergétiques spécifiques...

  • La Voie de l'énergie dont il est question amène à effectuer un travail sur soi par le biais de nos énergies internes (Qi, Ki, Prana, souffles). L'énergie est alors perçue comme une substance subtile circulant au sein d'un système énergétique organisé (physiologie subtile) :

    • les canaux subtils (nadis, méridiens et canaux principaux).

    • les chakras (au nombre de 5 ou 7 selon la tradition de référence).

De par son lien entre le corps et l'esprit, l'énergie permet de maintenir un état d'équilibre et de stabilité pour exprimer la santé, le mieux-être et l'épanouissement.

  • Une démarche spirituelle, qui vient donner du sens à la pratique. Elle favorise l'accès à une profondeur en mettant l'accent sur la nature de notre esprit (parfait et réalisé), permettant d'incarner tout ce qu'il y a de plus beau et sain en l'Homme (la dimension du "divin" non entaché par l'ego et la personnalité).

  • La Voie spirituelle que l'on nomme aussi : voie intérieure ou quête initiatique, est représentative du cheminement que nous souhaitons suivre en vue d'un épanouissement et d'une réalisation intérieure.

    • Donner du sens à son existence, exprimer ses potentiels et spécificités, se relier et laisser exprimer son être...

Coordonnées

Jordan THOMAS

47, route de Beaune

21 190 Corpeau

Téléphone : 06 83 25 95 92

S'informer

Confidentialité

© 2018 Jordan THOMAS

PROUDLY CREATED WITH WIX.COM

Mentions légales